Bon Noël à tous, mais...

Joyeux Noël à mes proches, mes amis, mes collègues 
et à tous ceux qui me rendent service. 
A pied on ne va pas bien loin! 
Je ne peux m'empêcher, en ces temps de fête pour certains, de misère pour d'autres, de penser à tous ceux qui sont au chômage, à ceux qui ont perdu la santé, le moral, leur époux, bref ceux et celles qui souffrent bien souvent en silence.
Le blabla politique est sans effet sur ces plaies. Enlevons ceux qui attendent la retraite, ceux qui... etc. Il en reste des millions, disons la moitié d'une ville comme Paris qui n'ont pas de travail. D'où vient le problème?
Les cadences appliquées à la Production sont terribles. Si on veut que l'Economie fonctionne, il faut bien consommer ce qui est produit, mais en avons nous le temps réellement? Non.
Bien sûr, on n'a même pas l'argent, même si on l'avait on n'aurait pas le temps.
Tout prend du temps. En une journée on n'en fait peu finalement. Il faut vraiment réfléchir au chômage et agir.
Réduire le temps de travail? Baisser les charges? Créer des entreprises...
Si ces mesures sont réelles, elles ne durent pas toujours.
Dire que tout cela est la faute du Président et son Gouvernement, c'est un peu facile.
Il n'y a rien de plus difficile que de donner du travail à quelqu'un. Les engagements à prendre sont pires que le bagne. Certains patrons, certains jours, doivent mal dormir et maudire le système.
Chacun est dans son coin, chacun pense à sa pomme et chacun essaie de sauver sa peau.
Tant que l'on n'est pas concerné, on ne peut pas savoir.
On donne à manger à des gens qui ont soif, on donne à boire à des hommes et des femmes qui ont faim.
Partageons les solutions, pour lutter contre le chômage et ses conséquences.
La lutte contre le chômage et la précarité, 
grande cause mondiale, agissons tous!